Je participe
au FORUM
Je publie
un ARTICLE
Vous êtes : Accueil / 1er Âge | 0 - 3 ans > Psychologie > La jalousie de l’aîné
Mardi 9 février 2016

La jalousie de l’aîné

L’arrivée d’un deuxième enfant perturbe toute la famille, à commencer par l’aîné, qui voit partir une partie de ses privilèges. Et il n’est pas d’accord.
iStock 000011699094Small© Irina Behr

Avec un deuxième enfant, la famille n’est pas encore « nombreuse », mais elle est bien là ! Si la venue du petit nouveau implique des changements d’ordre pratique (on déménage !), il implique aussi un bouleversement psychologique chez l’aîné. Arrivé le premier, l’aîné compte bien faire valoir ses droits.


Fantasme des parents, souvent eux-mêmes enfants uniques, la fratrie joyeuse et solidaire ne va pas de soi ! Les premières réactions de l’aîné sont la méfiance, voire la jalousie : mots méchants, énervements, pincements, menaces…


Cette réaction plutôt négative ne veut pas dire pour autant que l’ainé n’aime pas son petit frère. En général enthousiaste avant la naissance, l’enfant développe une certaine jalousie envers son cadet quelques mois après, quand le bébé commence à se déplacer et à prendre sa place. Il se rend alors compte que plus rien ne sera jamais comme avant.


La jalousie de l’aîné n’est pas la même suivant son âge. En dessous de 6 ans, l’enfant cherche surtout à conserver l’attention de ses parents : très dépendant, le bébé a en effet tendance à les accaparer… On assiste alors à une régression de l’aîné : retour au biberon, demande incessante « des bras », oubli de la propreté…


L’enfant cherche simplement à attirer votre attention. Peu enclin aux sentiments nuancés, il ne comprend pas que vous puissiez « partager » votre amour : ce qu’on donne à l’autre, on lui a pris à lui !


Passé 6 ans, les choses sont différentes : l’enfant veut s’individualiser, il n’est pas encore dans l’esprit « grande famille ». Pas question, par exemple, de partager ses jouets, sa chambre… 

Bien réagir aux tensions fraternelles

La mauvaise solution est, comme toujours, de s’énerver : la jalousie est un sentiment normal. Un aîné muet face à son petit frère, ne montrant aucun geste affectif, est plus inquiétant. Valoriser plutôt les points positifs de l’aîné : faites lui comprendre qu’il est désormais un « grand », capable et, en partie, responsable.


D’une autre part, essayez, même si c’est en pratique difficile, « d’équilibrer ». Réservez vous des moments en duo avec votre ainé, comme des sorties ou des activités (musique, cinéma,…). Une façon de renouer la complicité parents-enfants, une dernière fois, avant que la fratrie se ligue définitivement, et contre vous, souvent… 

Article de Nicolas Sykas

CRÉÉ LE 21 DÉCEMBRE 2010

MODIFIÉ LE 21 JANVIER 2011

Noter cet article

Commenter cet article
Ils ont déjà donné leur avis (0)

brelfie pratique adoption anorexie enfance cinéma maladie vomissements pédophilie césarienne childfee mode enfant sorties en famille alimentation bébé toilette dents bébé devoirs sexualité bébé Münchhausen presse parents chocolat Régie presse hygiène adolescence Hyperemesis Gravidarum maman sommeil réseaux sociaux mommyrexie ovocyte alimentation pollution accouchement jouets septième mois livres éveil parents psychologie enfant littérature jeunesse huitième mois psychologie bébé santé enfants placenta mal au dos internet enfants grossesse couple naisssance objet connecté smartphone vaccin cancer Unicef grossesse tardive prématuré allaitement Laurent Rochut viol orthophonie gestation pour autrui choix du sexe loi photo santé adolescence pâques grossesse multiple publicité magazine troisième mois vacances scolaires syndrome L’UNICEF en campagne... présidentielle exposition ado fatigue sexe pas d'enfants FIV nausées stress inceste guide La Cause des mômes information alcool famille quatrième mois enfant éducation enfant contraception fête mère Hyperémèse gravidique femme enceinte alimentation femme enceinte ennui Münchausen sixième mois Grippe A santé maman appli sortir en famille enceinte diversification alimentaire société sport recettes de cuisine no kid hiver grands-parents danger garde d'enfants spectacle pour enfant voyage jeux deuxième enfant bien-être divorce éducation femme beaux-parents école scoliose soin bébé tabac parent santé bébé fertilité

SONDAGE

Quel père Noël êtes-vous?

  • Raisonnable. c'est peut-être Noël mais les enfants doivent apprendre la valeur de l'argent...
  • Contestataire. Noël c'est une fête commerciale alors service minimum!
  • Démesuré. Noël n'arrive qu'une fois dans l'année alors au diable la crise...
  • Réfractaire. Par culture ou par choix, je ne fête pas Noël...
1244 votants
Magazine indépendant d'informations sur la cause des enfants à travers le monde

magazine-indépendant-cause-des-momes
côté famille sur facebook côté famille sur twitter
Côté Famille 2009 - Mentions légales - Plan du site - Annoncer sur le site - Liens - Contact
Création de site Internet : GoldenMarket -