Je participe
au FORUM
Je publie
un ARTICLE
Vous êtes : Accueil / Les Ados > Société > Musique : les ados et leurs idoles
Mercredi 23 avril 2014

Musique : les ados et leurs idoles

L'imitation : un phénomène dangereux ?

iStock 000004870976Small

Comme il l'aime, l'ado fait tout comme son héros. L’imitation systématique entraîne le fan à toutes les extrémités : engagement pour le Tibet libre avec U2, pour l’écologie avec Pascal Obispo ou pour l'américanisme primaire avec Michel Sardou.


Si imiter son combat n'est pas trop grave, imiter la vie de la star peut être une attitude dangereuse ! Attention aux dérives tabagiques et à la consommation de stupéfiants si souvent prônées par les faux rebelles télévisés ! Relativisons toutefois : à un journaliste qui lui demandait si sa consommation de cigares ne risquait pas d’inciter les jeunes à fumer, Jacques Dutronc répondait : « Au prix où je les paye, ça m’étonnerait ».


Si les tenues sont gênantes, l'imitation va rarement plus loin : on a beau aimer Fifty Cents, on a rarement l'occasion de se retrouver au coeur d'une fusillade en pleine rue. En se cherchant, l'ado peut passer par une phase gangster, avant d'être un dandy, un hippie, un motard ou un punk : la musique sert de bande son à la rébellion de l'ado, rarement de guide. Et privée d'argent de poche, Mathilde aura du mal à suivre le train de vie de Britney Spears.

Drague, sexe et rock'n roll

En 2006, une étude américaine affirmait que 64% des chansons rap avaient des paroles dégradantes envers les femmes, par rapport à 7% des chansons country (équivalent américain de la guinguette) et 3% des chansons pop. Sans pour autant en déduire quoi que ce soit ! Il ne faut pas se mentir : les ados ne pensent qu'au sexe. Les chansons les inciteraient ? Mais ils n'ont pas besoin d'incitations !


Les chansons d'aujourd'hui seraient plus gênantes qu'auparavant. Il y'a plus de 40 ans, Elvis chantait déjà "c'est maintenant ou jamais, serre-moi fort dans tes bras, embrasse-moi ma chérie, sois mienne ce soir". Une incitation claire qui n'a pas fait de ses fans des délinquants en puissance !

Il ne faut pas surestimer l'influence des clips ou des chansons (souvent en anglais..) sur les comportements sexuels des jeunes. Un ado bien entouré ne se transformera pas en monstre après le simple visionnage d'un clip de Lady Gaga. L'information reste la meilleure des préventions. L'écoute systématique du titre Love Sex de Justin Timberlake indique peut être qu'une discussion s'impose...

L'influence d'une idole n'est pas dangereuse pour un jeune bien entouré : comme toutes les passions adolescentes, elle s'en va aussi vite qu'elle était venue. 

La star est finalement bien plus à plaindre : remplacée au bout de six mois, oubliée, elle continuera à traîner ses costumes ridicules et ses idées faussement rebelles longtemps après ses fans. Les ados devenus adultes, il ne lui reste plus  pour se souvenir de sa gloire que des photos dédicacées dont personne ne veut, des chansons devenues ringardes et la tournée Salut les copains, deux fois par an.

Article de Nicolas Sykas

CRÉÉ LE 07 SEPTEMBRE 2009

MODIFIÉ LE 05 NOVEMBRE 2009

Noter cet article

Commenter cet article
Ils ont déjà donné leur avis (1)
isa169 a posté le Vendredi 25 décembre 2009 à 22:13
« c'est très bien la musique pour les jeunes et pour nous les adultes
moi je suis avec mon mp3 aux oreilles toute la journée
mon fils c'est metallica!!! »

SONDAGE

Pour ou contre la publicité dans les programmes jeunesse?

  • Pour
  • Contre
  • Sans opinion
3721 votants
mp4-fb
côté famille sur facebook côté famille sur twitter
Côté Famille 2009 - Mentions légales - Plan du site - Annoncer sur le site - Liens - Contact
Création de site Internet : GoldenMarket -